Internet.gouv.fr - L'action de l'Etat pour le développement de la société de l'information

 L’essentiel 

 Qui fait quoi ? 

 Dates clés 

 Chiffres clés 

 Agenda 

 Kiosque 

 Guides 

Vous êtes ici : Accueil > Actualités générales > Dossiers thématiques > Dossiers thématiques > La délégation aux usages

 Développer l’usage de l’internet

Développer l’usage de l’internet

Sommaire :

Internet pour tous, p1
Les actions pour réduire la fracture numérique, p1
Les outils : la Délégation aux usages de l’Internet, p1

Le 5 novembre 2005, François d’Aubert a tenu à souligner dans son discours relatif au guide « Haut débit : pour tous, partout », le bilan très positif de l’action du Gouvernement en faveur du développement du l’usage de l’internet : la France connaît aujourd’hui la plus forte croissance du haut débit en Europe, avec plus de 5 millions d’abonnés en octobre 2004, contre 800 000 en mai 2002. Notre pays dispose des tarifs d’accès à l’Internet parmi les plus bas d’Europe.

Internet pour tous

L’action gouvernementale en faveur du développement de la société de l’information porte sur 3 axes :
-  la modification et l’adaptation du cadre législatif et réglementaire ;
-  la promotion des usages de l’internet pour tous ;
-  l’intervention directe de l’Etat en tant qu’acteur de la société de l’information.

Depuis 2002, le Gouvernement a les moyens de ces objectifs à travers notamment:

-  Le plan RE/SO 2007 (Pour une REpublique numérique dans la SOciété de l’information) a été présenté par le Premier ministre le 12 novembre 2002. Il vise à construire et favoriser une République numérique, fidèle à la devise qui est au fronton de nos institutions. "Liberté, égalité, fraternité" doivent ainsi pouvoir s’"ancrer dans la société de l’information" comme l’a souligné Jean-Pierre Raffarin.

-  Le CISI du 10 juillet 2003(Comité interministériel pour la société de l’information) a été l’occasion d’affirmer que la diffusion et la démocratisation des technologies de l’information étaient prioritaires pour le Gouvernement. D’ici 2007 la fracture numérique doit être réduite autant dans ses dimensions géographique que sociale. L’internet doit profiter à tous.

Le CISI du 10 juillet 2003 s’est traduit par le lancement de plus de soixante-dix mesures visant en particulier à renforcer la confiance en l’internet du grand public et des familles, et à permettre à un nombre croissant de Français de se familiariser avec ces technologies.

Les actions pour réduire la fracture numérique

Un grand nombre d’actions est mené dans le but de développer l’internet pour tous.

-  le guide « Haut débit : pour tous, partout » : ce guide didactique, présenté le 5 novembre 2004, s’adresse aux décideurs des collectivités territoriales, et passe en revue les usages du haut débit. Il permet d’appréhender les deux changements majeurs que sont l’évolution réglementaire, avec la loi pour la confiance dans l’économie numérique du 21 juin 2004, et l’évolution technologique, avec les technologies alternatives à l’ADSL.

-  Offrir le haut-débit dans toutes les communes de France à un prix raisonnable d’ici 2007 est un objectif posé par le Président de la République. La France compte 6 millions d’abonnés à l’internet Haut débit à la fin du premier semestre 2004.

-  Internet déclaré d’utilité tout public: en novembre 2003, le Gouvernement a lancé une campagne de communication gouvernementale pour inciter les familles françaises à s’équiper d’un ordinateur. Des accords conclus avec les industriels et les éditeurs, permettent de proposer des ordinateurs à des conditions préférentielles.

-  Permettre à tous les étudiants d’acquérir un ordinateur portable est l’objectif de l’opération "micro-portable étudiant" lancée par François Fillon le 28 septembre 2004.

-  Renforcer la protection des mineurs est un axe majeur présenté par le CISI du 10 juillet 2003. De nombreuses administrations coopèrent pour garantir une navigation sécurisée du grand public, par une refonte du signalement des sites illicites, et la promotion de "Chartes de bons usages" inspirées de la nétiquette dans le cadre pédagogique.

-  Proposer des ressources gratuites et des contenus éducatifs, culturels, accessibles à tous sur des portails publics. Le développement des services citoyens sur internet comme les formalités administratives ou les déclarations fiscales complètent cet objectif.

-  Créer un passeport pour l’internet et le multimedia : le PIM est un moyen au service de l’activité d’initiation ou " d’alphabétisation numérique ". Il vise à permettre aux personnes qui découvrent les technologies de l’information d’évaluer ce qu’elles ont appris, soit par elles-mêmes, soit dans les lieux d’accès public à l’internet.

-  Favoriser la solidarité internationale et le développement de l’internet francophone. La France a présenté dans le cadre du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) cinq projets pour une société de l’information plus solidaire, dont trois qui sont sont portés par la Délégation aux usages de l’Internet (Le développement des réseaux inter-universitaires de la connaissance, la rédaction d’une Charte d’éthique et de civilité internationale, et la protection des mineurs au niveau international). La France s’engage également pour la promotion de l’Internet francophone à travers des programmes de développement. Sur le plan européen, elle a largement contribué à l’adoption du plan e-Europe 2005, qui vise à stimuler le développement de nouveaux services, d’applications et de contenus sécurisés.

Les outils : la Délégation aux usages de l’Internet

La Délégation aux usages de l’internet est chargée de proposer les mesures propres à généraliser l’accès à l’internet du grand public aux usages des nouvelles technologies. Elle assure une diffusion de l’information et des bonnes pratiques et un suivi de la politique des espaces publics numériques implantés sur le territoire français.

Créée par décret, le 8 décembre 2003, la Délégation aux usages de l’internet, a pour mission d’hamoniser la mise en oeuvre des 70 mesures prises à la suite du CISI (Comité interministériel pour la société de l’information) de 2003.

Ces mesures visent en particulier à renforcer la confiance du public dans l’internet, et à permettre au plus grand nombre de se familiariser avec ces technologies.

A cette fin, la délégations aux usages de l’internet exerce notamment les missions suivantes :

-  Elle contribue à l’harmonisation des mesures prises par les administrations et les établissements publics de l’Etat en ce qui concerne la généralisation auprès du grand public des usages de la micro-informatique, de l’internet et du multimédia ; à cette fin, elle peut notamment établir des chartes d’engagements volontaires et diffuser une signalétique commune à l’ensemble des points d’accès publics qui souscrivent à ces engagements ;

-  Elle répond aux demandes de conseil et d’expertise qui lui sont adressées par les administrations centrales, les services déconcentrés de l’Etat, les collectivités territoriales et les autres acteurs du développement de l’accès du grand public à la micro-informatique, à l’internet et au multimédia ;

-  Elle recense les points d’accès existants et diffuse des informations concernant leur localisation et leurs caractéristiques ;

-  Elle anime un service en ligne ayant pour objet de diffuser l’information relative aux usages par le grand public de la micro-informatique, d’internet et du multimédia et de faciliter les échanges entre les acteurs, publics ou privés.

Par décret du 9 avril 2004 la Délégation est rattachée à François Fillon, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'adresse électronique du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre adresse électronique)

Imprimer L'article  Imprimer l'article
  Article au format PDF


Un service offert par la Direction du développement des médias (DDM)Accès au site Service Public
République Française   |   SIG © 2005   |   Plan du site | Éditeur