Internet.gouv.fr - L'action de l'Etat pour le développement de la société de l'information

 L’essentiel 

 Qui fait quoi ? 

 Dates clés 

 Chiffres clés 

 Agenda 

 Kiosque 

 Guides 

Vous êtes ici : Accueil > Actualités générales > Dossiers thématiques > Fête de l’Internet, édition 2004 : Internet pour tous, mille et un usages au service des hommes

 Fête de l’Internet, édition 2004 : Internet pour tous, mille et un usages au service des hommes :

L’édition 2004 de la fête de l’Internet célèbrera "l’Internet tout public, mille et un usages au service des hommes".
Organisée partout en France, cette manifestation accueillera aussi, pour la première fois, la Fête de l’Internet scientifique.

Les objectifs de la fête de l’Internet partagent la volonté des pouvoirs publics de rendre ce média plus accessible aux citoyens.

En 2004, la fête se propose ainsi :

-  d’aller à la rencontre du public ;
-  de démocratiser l’accès à Internet ;
-  de favoriser le développement des usages ;
-  de créer un lieu d’apprentissage, d’appropriation et d’expression ;
-  de présenter un panel d’initiatives autour des usages (notamment haut débit) dans chaque ville ;
-  d’inscrire l’événement dans un calendrier global.

Capitaliser les expériences

La coordination nationale de la Fête de l’Internet a lancé cette année un appel aux collectivités locales, pour qu’elles s’investissent sur tout le territoire. Cet appel a été entendu et devrait permettre "d’aller au plus près des publics" et "de créer une réelle décentralisation de la manifestation.




Sommaire du dossier :

  Une fête des mille et un usages au service des hommes
  Vers un nouvel âge grand public pour l’internet scientifique

 Une fête des mille et un usages au service des hommes : 


L’édition 2004 de la fête de l’internet se tiendra du 29 mars au 4 avril, sous le signe des usages, en écho à la volonté du Gouvernement de promoumoir un internet d’intérêt tout public. Trois mots d’ordre ont, en effet, été retenus pour cette septième édition : "s’informer, communiquer, partager !"

Tout comme la précédente édition de la fête, l’édition 2004 durera tout une semaine. En novembre 2002, le Premier ministre avait souhaité allonger la durée de cette fête technologique et populaire.

Elle sera l’occasion de démontrer l’intérêt d’un réseau convivial, offrant à chacun des ressources et des usages conformes à ses besoins, caractéristique d’un "Internet tout public", comme le stipule le thème retenu cette année.

"La navigation consciente et critique sera à l’honneur et les thèmes autour desquels s’organisent en France les acteurs de la fête 2004 répondent à des préoccupations majeures", indique le site officiel de la Fête.

Illust:Les points (...), 7.1 ko, 250x177

Les points d’accès publics à internet en France

Et les "multiples actions locales" prévues sur l’ensemble du territoire, en ligne et hors ligne, les "focus sur les expérimentations réussies" seront "l’occasion de lancer des dynamiques qui perdureront et s’étofferont dans le temps.", précise Eve Moreau, qui coordonne depuis plusieurs années cette manifestation.

Retrouvez les points d’accès publics à l’internet dans votre région sur le site de la délégation aux usages de l’Internet Des initiatives à foison

Le site officiel de la fête rencense l’ensemble des initiatives prévues et permet aux internautes, associations, municipalités et autres porteurs de projets de s’inscrire et de faire connaître les manifestations qu’ils mettent en oeuvre. Près de 274 initiatives ont actuellement été recensées dans les domaines suivants :
-  cultures ;
-  économies, emplois ;
-  éthique ;
-  innovations ;
-  solidarités et diversités culturelles ;
-  éducations ;
-  famille et santé ;
-  services publics  ;

Ces derniers seront tout particulièrement représentés cette année parmi les acteurs et les thématiques choisis lors des animations.

Ainsi, la mairie et la cyberbase de Bras-Panon, à la Réunion, territoire d’Outre-mer ayant accès son développement sur les nouvelles technologies, organise un parcours : "Découvrir les sites publics" ; tandis que le centre culturel et social de Colombes (92), propose une initiative intitulée : "L’e-administration - Comment ça marche ?".

A Ivry-sur-Seine, c’est à une animation interactive sur le thème des téléprocédures que sont conviés les citoyens : découverte de sites dédiés à l’administration en ligne : téléchargement de formulaires administratifs, déclaration des impôts en ligne, calcul des aides sociales...

De même, à Arras, la "découverte de l’Internet Citoyen" sera facilitée autour de cette question - "Quel est l’avantage d’utiliser les NTIC pour correspondre avec l’administration ?".

Voir aussi

-  le site officiel de la Fête de l’internet 2004. Comme l’indique la coordination nationale de la fête, sur le site officiel de la manifestation, l’utilisation citoyenne, éclairée de l’internet est un des enjeux de l’édition 2004 de la fête.




 Vers un nouvel âge grand public pour l’internet scientifique : 


Le ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies lance pour la première fois cette année une fête l’internet scientifique, du 29 mars au 2 avril 2004 de 17h30 à 19h30

Illust:Marie (...), 6 ko, 130x186

Marie Curie

Cette manifestation a pour but de valoriser la toile scientifique et technique et de valoriser auprès du grand public les résultats et la culture de la recherche.

Elle mettra ainsi à l’honneur :
-  les réalisations et projets des organismes de recherche, ainsi que les sites web de vulgarisation et de promotion des sciences (sites de web agencies, chaînes TV éducatives, musées, centres de culture scientifique, associations).

-  un dialogue vivant entre le grand public et les concepteurs et webmestres de ces sites.

Et verra le lancement officiel par Claudie Haigneré, ministre chargée de la recherche, du portail de l’Internet scientifique www.science.gouv.fr, appelé à devenir une porte d’entrée incontournable du web scientifique et grand public.

Illust:www.science.gouv.fr, 10.7 ko, 250x179

www.science.gouv.fr

Les ressources, mises en valeur par www.science.gouv.fr permettront de valoriser :

-  les sites d’organismes de recherche (CEA, CNRS, BRGM, CIRAD, IRD, ADEME,...), et notamment leurs espaces de vulgarisation ou leurs espaces jeunes ;
-  les sites de musées ou de centres culturels scientifiques et techniques (CSI, MNHN, CCSTI Bretagne,...) ;
-  les sites à vocation éducative édités ou aidés par le Ministère (SFRS, Université de tous les savoirs,...) ;
-  les sites de chaînes de télévision à vocation éducative (Arte, France 5) ;
-  les sites d’associations scientifiques (Petits Débrouillards,...) ;
-  les sites scientifiques francophones (Belgique, Suisse, Canada).

Cette fête de l’internet scientifique sera également l’occasion de rendre hommage aux grandes figures de la science et de la politique des sciences que sont respectivement Marie Curie et François Arago (qui fut également astronome).

Illust:Les partenaires de la (...), 17.9 ko, 400x269

Les partenaires de la Fête

Les principaux partenaires nationaux de l’édition 2004 sont :
- le ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies
-  l’agence pour le Développement et l’Administration Electronique (ADAE) Dossier de presse
-  le ministère de la Culture et de la Communication
-  le ministère de la Jeunesse, de l’Education et de la Recherche
-  l’Association des Maires de France (AMF)
-  l’’Anpe
-  France Télévision Interactive
Voir aussi

-  Science.gouv.fr : un portail web au coeur du plan national pour la diffusion de la culture scientifique et technique
-  Le plan national de diffusion de la culture scientifique et technique

  Les ressources :

   Le site officiel de la Fête de l’Internet

   Communiqué général de la fête de l’internet 2004 (sur le site officiel de la fête)

   L’édition 2004 - dossier de presse (PDF sur le site officiel de la fête)

   Le site de la délégation aux usages de l’internet


  Première fête de l’internet scientifique :

   Science.gouv.fr : un portail web au coeur du plan national pour la diffusion de la culture scientifique et technique

   Présentation et programme

   Le programme du Bar des sciences (pdf sur le site du ministère de la Recherche)




Un service offert par la Direction du développement des médias (DDM)Accès au site Service Public
République Française   |   SIG © 2005   |   Plan du site | Éditeur